Maison Roux   

                                                          

         La Maison Roux est une fabrique artisanale de macarons à l’ancienne confectionnés selon la recette ancestrale servie à la table des comtes de Provence et du Languedoc depuis le haut moyen-âge.

Naturellement sans gluten, les macarons ROUX sont confectionnés à partir d’ingrédients BIO et naturels. La recette sans crème ni ganache, réalisée selon un savoir-faire unique, garantie la délicieuse texture des macarons et une longue durée de conservation sans conservateurs ajoutés.

                                                                 

La sélection exigeante que la Maison Roux apporte au choix des produits a été couronnée par l’obtention de la certification BIO qui garantit l’excellence des matières premières sélectionnées.

L’atelier / boutique permet aux visiteurs d’assister à la fabrication des macarons en direct.

 

Notre espace salon de thé avec terrasse vous invite à une pause gourmande pour déguster nos macarons accompagnés d’une boisson chaude parmi notre sélection de thés et cafés... 

Transparence et convivialité:

La transparence de notre démarche se traduit par l’aménagement ouvert de notre atelier de fabrication situé dans le cœur historique de Montpellier. Dans l’atelier / boutique / salon de thé, au milieu des odeurs alléchantes, il est courant de croiser les matières premières qui arrivent et les macarons qui partent en livraison. Tout au long de l’année vous pouvez observer la fabrication en direct ou prévoir une visite guidée. Beaucoup d’entre vous, habitués des lieux, ont dégusté à l’improviste nos nouvelles créations pour donner leur avis et nous aider à améliorer les recettes !

L'équipe :

La Maison Roux n’existerait pas sans l’équipe qui la compose ! Tout d’abord, aux manettes de la fabrication, il y a Antonia, qui est présente à mes côtés toute l’année depuis le début de l’aventure. Originaire de Turin en Italie, tous les clients qui ont leurs habitudes à l’atelier connaissent son accent qui sent bon l’Italie gourmande. Depuis septembre 2016, Ségolène nous a rejoints en qualité d’apprentie, elle est avec nous une semaine sur deux. Sophie et Camille sont étudiantes, elles vous accueillent sur les salons et à la boutique en saison.

Nous offrons de nombreux parfums de macarons qui s'adaptent aux rthymes des saisons :

- Les Authentiques : Amande douce et Amande amère

- Les Aromatiques : Citron, Orange, Framboise, Pistache, Café, Fleur d'oranger, Anis, Lavande, Melon, Violette, Griotte

- Les Grands Crus : Cacao, Cannelle, Caramel au beurre salé, Crème de Marrons, Epices, Gingembre, Noisette, Noix, Noix de Coco, Vanille, Sucre de fleur de Coco

Partenaires : 

Vous pouvez retrouver nos produits chez de nombreux partenaires notamment chez : 

www.bio34.com

www.sud-de-france.com

-AFDIAG : http://www.afdiag.fr/dietetique/produits-sans-gluten/

         

Accès

A proximité de la place Saint Denis et des halles Laissac au cœur du centre historique de Montpellier

  • A pied : 5min de la Comédie et de la gare.
  • En tram : à 100m des arrêts de Tram "Saint Denis" et "Observatoire" déservis par les ligne T3 et T4.
  • En voiture : à 200m du parking Gambetta. 

Historique du Macaron de Provence

       Nos macarons sont issus de la recette ancestrale servie à la table des Comtes de Provence et du Languedoc depuis le haut moyen-âge.

Le macaron apparaît en Europe au Moyen Âge où il va se diversifier et trouver de nouvelles formes et saveurs. Avant de s'unir deux à deux, ce petit gâteau à base d’amandes, de sucre et de blancs d’œufs, croquant à l’extérieur et moelleux à l’intérieur se présentait tout seul.

Certains prétendirent que ce « nombril du moine (Larousse gastronomique) » fut créé en 791 dans un couvent près de Cormery. D’Italie, il passe en France à la Renaissance. C’est en effet Catherine de Médicis qui a fait découvrir au XVIe siècle les « maccherone » aux Français. Curieusement, il n'est pas mentionné dans le Traité des confitures et fardements publié par Nostradamus en 1552. C’est sans nul doute à cette époque qu’il investit la table des Comtes de Provence.

La première recette de macaron figure dans un ouvrage du début du XVIIe siècle. En 1660, le pâtissier « Adam » en aurait offert au mariage de Louis XIV à Saint Jean de Luz. Enfin, en 1792, à Nancy, le macaron est apparu sous l'égide des Dames du Saint-Sacrement (plus connu sous le nom des sœurs macarons, dont une rue porte ce nom), dans une recette tenue secrète depuis le XVIIIe siècle.

C’est seulement à la fin du XIXe siècle que naît le macaron parisien, bien différent du macaron de Provence. Un cœur de crème au beurre ou de confiture/compote est en effet rajouté entre les deux coques du macaron parisien. On le trouve dès 1880 dans le quartier de Belleville à Paris.